Cette histoire me met du baume au cœur et m'attriste en même temps. D'abord parce que si bien soit cette initiative elle n'est malheureusement pas suffisante, ensuite, parce que si une troupe comme le théâtre aquarium a pris une telle initiative c'est que la médiatisation de la Moudawana n'a peut être été ni générale ni compréhensible par la plupart des citoyennes. Ce qui apparaissait être une révolution dans les textes, aura ainsi du mal a se transformer en véritable révolution des mentalités.