ENVIRONNEMENT

Balayées

Les Femmes et les Catastrophes Naturelles

Les gros titres accablants n'ont été que trop courants ces dernières années : un nombre de morts et des destructions inimaginables dus à des tremblements de terre, des ouragans, des inondations et des tsunamis. Les catastrophes naturelles et leurs conséquences sont catastrophiques, mais jusqu'à récemment, elles ont gardé une autre tragédie cachée. Ce sont les femmes qui souffrent et meurent le plus. Pourtant ce sont aussi les femmes qui nettoient les décombres.
Image
AP Photos
Une femme au Nicaragua qui nettoie les décombres de l'ouragan Mitch. Agrandir >
En 2005, l'organisation d'aide internationale Oxfam a fait état de statistiques choquantes: jusqu'à quatre fois plus de femmes que d'hommes sont décédées dans le tsunami qui avait frappé l'Asie trois mois plus tôt. Leurs maisons inondées par l'eau, de nombreuses femmes sont restées pour secourir leurs enfants. D'autres ne savaient pas comment grimper aux arbres ou nager pour se mettre à l'abri et dans le sud de l'Inde, les mètres tissu qui forment le sari traditionnel des femmes étaient de véritables ancres dans les flots tumultueux.

Dans un autre rapport de la même année, le Fond Mondial pour les Femmes a déclaré que les femmes qui échappaient à la mort au cours des catastrophes naturelles n'étaient pas pour autant hors de danger.

"La raison pour laquelle les femmes sont plus vulnérables pendant les catastrophes est qu'elles sont déjà plus vulnérables avant ces catastrophes", déclare Kavita Ramdas, Présidente et CEO du Fond Mondial pour les Femmes, une fondation qui soutien des groupes de femmes dans le monde entier. "Les inégalités de genre qui définissent leur vie avant un désastre sont en fait ce qui leur fait courir des risques accrus après un désastre".

Souffrir après avoir Survécu

Les efforts faits pour soulager les victimes de catastrophes n'incluent en général pas de soins de santé adéquats pour les femmes. Les femmes enceintes ne reçoivent pas de soins obstétriques, certaines font alors des fausses couches ou accouchent dans des situations sanitaires déplorables. Les femmes déplacées manquent d'accès à la contraception, aux sous-vêtements et aux fournitures sanitaires. Le traumatisme psychologique subi par les femmes n'est pas traité, tandis qu'elles font des pieds et des mains pour prendre soin de leurs enfants et de leurs parents avant tout.

Les provisions sont souvent attribuées « par adulte » uniquement, forçant les mères à partager leurs rations de couvertures, nourriture et eau avec leurs enfants.

Menacées par la Violence

Suite au chaos et à l'effondrement social qui accompagnent les catastrophes naturelles, les femmes sont vulnérables à la violence domestique, aux abus sexuels et au viol. Le Fond Mondial pour les Femmes rapporte que les problèmes de violence peuvent être pires dans des régions ayant connu un conflit social préalable. Dans leur rapport "Caught in the Storm", on peut lire : "Dans les cas où les soldats et les femmes déplacées font parties de groupes politiques ou ethniques différents, ceux qui doivent protéger peuvent devenir des prédateurs".

Nouvelles Charges Economiques

Après une catastrophe, on attend des femmes qu'elles poursuivent leurs tâches traditionnelles, prennent soin des enfants et soignent les blessés, mais souvent, elles doivent aussi se charger d'apporter un soutien financier, en particulier si leur partenaire masculin est décédé ou a été blessé. Comme souvent elles ne sont pas libres de déménager pour trouver du travail, elles sont menacées par la pauvreté, la faim, le mariage forcé, l'exploitation au travail et le trafic sexuel.

Les mères célibataires disposent souvent de peu de ressources sur lesquelles compter pour reconstruire leur vie. Quand La Nouvelle Orléans a été inondée après l'ouragan Katrina, 41 pourcents des ménages dirigés par des femmes dans cette région, pour plupart des femmes d'origine afro-américaine, vietnamienne ou amérindienne vivaient déjà dans un état de pauvreté.

Exclues de la Planification

Les recherches ont montré que les femmes sont souvent les premières mobilisées face aux catastrophes, mais elles sont ensuite laissées de côté dans les plans de soutien à court terme ou de prévention pour les catastrophes à venir dans le long terme. Par exemple, au Sri Lanka, les commissions de planification ont bâti des maisons sans l'avis des femmes - ces maisons ont été construites sans cuisines, ni provisions.

De Victimes à Leaders

Tandis que les femmes souffrent clairement plus après des catastrophes naturelles, Kavita Ramdas explique qu'elles servent également de leaders dans leurs communautés.

"Notre espoir au Fond Mondial pour les Femmes, est de pouvoir identifier les organisations féministes locales et de les mettre en contact avec les principales ONG internationales actives dans les travaux humanitaires", déclare Kavita Ramdas. "Nous aidons à identifier les leaders dans les communautés locales qui peuvent vraiment participer à ce travail et pas uniquement après une catastrophe".

Ouragans et Marteaux

L'organisation Mujeres Constructoras, fondée en 1987 au Nicaragua, fait partie de ces groupes. Cette organisation donne à des Nicaraguayennes pauvres une formation en soudure, en construction et en menuiserie, leur donnant d'autres options d'emploi que les travaux domestiques et agricoles peu rémunérés.

Quand l'ouragan Mitch a frappé en 1998, les bureaux de Mujeres Constructoras dans la ville de Condega ont été inondés. Les machines ont été poussées dehors dans les barrios pleins d'eau et les réparations ont commencé. Suite à l'ouragan, Mujeres Constructoras a construit 32 maisons pour des mères célibataires et leur famille dont les maisons avaient été détruites. Ces maisons étaient plus solides et plus robustes que celles qui avaient été détruites et la formation de ces travailleuses de la construction a bouclé le cercle. Les femmes qui ne pouvaient avant qu'effectuer des tâches de constructions isolées pouvaient à présent construire des maisons entières ; leur contribution après la catastrophe a été irremplaçable.





Commentaires


Connexion





RSS


Agissez

Réduisez Votre <br>Empreinte Carbonique

Réduisez Votre
Empreinte Carbonique

Nous pouvons tous contribuer à mettre un terme au Réchauffement Climatique. FightGlobalWarming.com vous aide à calculer votre impact personnel, à le réduire et même à le neutraliser! -- anglais